Remerciements

 

L’Association Nationale des Odonto-Stomatologistes du Gabon et des Chirurgiens Maxillo-Faciaux

Remercie pour l'organisation de son : 

 2ème Congrès Dentaire International 

Les 27, 28 et 29 Mars 2014 à Libreville (GABON)

Palais Omar BONGO ONDIMBA (SENAT) 

 Les Autorités Gabonaises

Le Ministère de la Santé

L'Organisation Mondiale de la Santé

Le G.A.D.E.F. (Le Groupement des Associations Dentaires Francophones)

Le CAMES (Conseil Africain et Malgache de l'Enseignement Supérieur)

La F.D.I. (Fédération Dentaire Internationale)

Les participants pour leurs communications et les invités.

 

 

Mot du Ministre de la Santé

MOT DU MINISTRE DE LA SANTE

La santé de la cavité orale est d’une importance primordiale dans notre vie de tous les jours, puisqu’elle conditionne largement notre fonction nutritionnelle et notre vécu relationnel.

Les dents sont donc placées au cœur de notre santé : conservons les en bonne santé pour mieux vivre

Le thème « A tout âge, un sourire » retenu pour ce Congrès témoigne de l’engagement des Chirurgiens Dentistes à améliorer notre état  de santé en général et notre santé bucco-dentaire en particulier.

Je souhaite à tous les participants à ce Congrès, en particulier à ceux venus d’ailleurs, un agréable séjour à Libreville.

J’espère qu’en marge de leur réflexions scientifiques, ils auront l’occasion de découvrir notre capitale, d’échanger avec les habitants et d’apprécier leur hospitalité légendaire.

Fidèle MENGUE ME ENGOUANG

Ministre de la Santé

Mot Représentant OMS

Mot du Représentant de l’OMS au Gabon

Les maladies non transmissibles (MNT) y compris les affections orales représentent un problème de santé publique croissant dans la Région africaine de l'OMS. Elles contribuent de manière significative à la charge de morbidité, de mortalité et de handicap endurée par les populations.

Les 4 principales MNT (maladies cardio-vasculaires, cancer, diabète et maladies respiratoires chroniques) et les pathologies orales ont en commun des facteurs de risque modifiables qui sont la mauvaise alimentation, le tabagisme et l'usage nocif de l'alcool. Les affections orales représentent par ailleurs un fardeau économique et de développement pour les individus, les familles comme pour les sociétés dans leur ensemble. L’accroissement des taux d'incidence de la carie dentaire en Afrique est imputable à l'adoption généralisée d’une alimentation riche en sucre et d’une exposition insuffisante aux fluorures. En terme de pathologies, la Région africaine de l’OMS est particulièrement concernée par la carie dentaire, les maladies parodontales, les manifestations buccales de l'infection à VIH, les traumatismes oro-faciaux, les anomalies congénitales, le cancer de la cavité buccale et le noma. Entre 60% et 80% des enfants d'âge scolaire dans la Région africaine, qui représentent le groupe le plus vulnérable de la population, sont concernés par la carie dentaire et les maladies parodontales.

Parmi les personnes infectées par le VIH, la prévalence des lésions buccales associées à l'infection varie entre 50% et 60%. La gravité de ces lésions est reconnue comme un indicateur de l'infection au VIH et un indicateur de progression de l'infection vers un stade de la maladie.

Un autre problème important lié à la santé orale est l'augmentation des traumatismes oro-faciaux suite à des violences interpersonnelles, des accidents de la voie publique et des conflits. Le poids des traumatismes et blessures, intentionnelles ou non, est extrêmement élevé, surtout chez les hommes.

Malgré tous les efforts et les engagements pris par les pays pour mettre en œuvre des interventions efficaces, le fardeau de maladies bucco-dentaires ne cesse d’augmenter. Les progrès réalisés dans presque tous les domaines ont été plus lents qu’escomptés pour alléger le fardeau des affections orales d'une manière équitable et intégrée. Un certain nombre de pays n'ont pas réussi à allouer les ressources nécessaires et les engagements politique et technique en faveur de la santé orale sont demeurés insuffisants. De plus, la prévention et le traitement des affections orales, pour être efficace et durable au niveau des systèmes de santé, exigent une prise en charge au niveau des soins de santé primaires grâce à des prestations simples et abordables pour traiter les pathologies orales courantes et soulager les patients.

L'initiative mondiale contre les MNT est ainsi une occasion unique pour l’ensemble de la communauté des professionnels en santé orale de s’engager en faveur d’approches de santé publique innovantes contribuant, d’une part, à la mise en œuvre d’interventions efficaces de prévention et prise en charge effective des pathologies orales, et d’autre part à la lutte contre les MNT en général et leurs facteurs de risque.

Dr Boureima Hama SAMBO

Représentant de l’OMS au Gabon

Mot du GADEF

Professeur Denis Bourgeois, Président GADEF

C’est un honneur pour le Groupement des Associations Dentaires Francophones d’être accueilli par l’association nationale des odonto-stomatologistes et des chirurgiens maxillo-faciaux dentaire du Gabon, du 27 au 29 mars 2014 dans le cadre du 2ème congrès International qui se tient à Libreville, les travaux de ces journées de formation étant sur le thème : A tout âge, un sourire. En effet, c’est la première fois que se tient au Gabon une telle formation dans un domaine aussi sensible qui touche à la fois la qualité de vie, l’esthétisme, l’assurance qualité. La tenue de ce congrès de formation continue au Gabon revêt une double importance. D’une part,  il permet aux spécialistes de la santé bucco-dentaire, travaillant en permanence en contact avec des patients de tout âge, non seulement de faire le point sur leurs pratiques habituelles en matière d’esthétisme dans le contexte actuel de pandémie des pathologies carieuses mais aussi de se mettre à niveau dans ce domaine qui est devenue de nos jours une discipline à part entière; d’autre part ce séminaire permet de rassurer les populations sur les possibilités de prise en charge par la profession qui dépasse les soins curatifs afin de contribuer au bien-être des patients. Les dents ne sont pas que « fonction », mais assure une dimension sociale indéniable, nécessaire  à l’épanouissement de l’individu.  La prise en charge de la qualité de vie est une discipline à forte implication pédagogique qui devrait s’inscrire dans toutes les formations médicales et paramédicales. Elle aiderait ainsi les professionnels de la santé en général, et de ceux de la santé bucco dentaire en particulier à réorganiser l’organisation de leurs plateaux techniques et à mettre en œuvre les dispositifs indispensables de maîtrise, de contrôle et de surveillance dans une démarche qualité « zéro défaut » dans leur pratique quotidienne, d’utiliser les outils méthodologiques appliqués à la démarche qualité et d’intégrer la qualité dans la mesure de l’efficience de leurs actions de santé.

J’espère que le contenu très riche élaboré par les conférenciers permettra à chaque participant d’en savoir plus sur l’esthétisme, les attentes des patients dans le domaine de la santé bucco dentaire. Je souhaite que de vos fructueux échanges découlent des résolutions susceptibles d’améliorer la qualité des prestations des centres de santé dentaire au Gabon et de donner une image positive de la profession aux populations.

Mon souhait est que ce séminaire soit non seulement l’occasion rêvée pour susciter de la part des chirurgiens dentistes présents la volonté de s’engager dans une démarche de formation continue au sein de leurs activités, mais qu’elle permette également une prise de conscience des autorités pour qu’une priorité soit donnée à la mise à disposition des chirurgiens dentistes des moyens adéquats pour garantir l’assurance qualité de la profession.

J’ai espoir que ce séminaire de formation dont je suis heureux de participer au Gabon, contribuera à améliorer la qualité des services de soins bucco dentaires.

C’est sur cette note d’espoir que le GADEF s’associe pleinement aux travaux du congrès « A tout âge, un sourire».

Je souhaite pleins succès à vos travaux.

Mot de la F.D.I.

Chères Associations Dentaires Nationales, chers amis 

Il ne reste que neuf jours pour une des dates la plus importante de notre calendrier, la Journée de la Santé Bucco-dentaire 2014 ! Le prochain 20 mars, nous avons besoin que le monde prenne conscience de l'importance d'un sourire sain dans notre vie quotidienne et des énormes avantages d'une bonne santé bucco-dentaire. Vous et vos membres êtes une partie intégrante de cette action et, cette année, nous sommes heureux d'annoncer qu'il y aura des WOHD célébrations dans plus de 75 pays à travers le monde. Cela a été possible grâce à votre aide et votre engagement. Un grand merci à vous tous!

La FDI est également fier de vous informer que l'ambassadeur officiel de World la Journée de la Santé Bucco-dentaire 2014 est le héros ivoirien du football Yaya Touré, trois fois footballeur africain de l'année et le brillant milieu de terrain du club de football britannique de première division Manchester City. Les footballeurs sont des héros pour des milliards de fans dans le monde entier et leurs messages atteignent les riches et les pauvres de la même façon. Réputé pour combiner une grande vision, capacité de passage, et de la puissance physique avec la technique dans son jeu de football, l'engagement de Yaya Touré à la santé bucco-dentaire est un atout dans notre campagne 2014. Il a écrit et signé le prologue du livre pour enfants intitulé «The Tooth Thief», créé par la FDI spécifiquement pour le 20 Mars, qui sera disponible en téléchargement gratuit très prochainement. Yaya Touré sera également la star du spot publicitaire de cette année, qui sera affiché dans Times Square à New York.

Maintenant, tout ce qui reste est de mettre nos efforts pour que la WOHD 2014 soit un grand succès. Afin de partager vos activités avec le reste de la communauté dentaire à travers le monde, nous avons préparé quelques pour que vous les répondiez une fois finalisé la WOHD 2014:

·         Nombre total d'activités que vous préparez (conférence de presse, événement, activité des réseaux sociaux, etc.) S'il vous plaît précisez. 

Pour chaque activité, répondez aux questions suivantes, si applicable:

·         Nombre total de participants (médias/public/fonctionnaires du gouvernement/dentistes/etc.) à l'événement/activité:

·         Nombre total de coupures de presse (articles). S'il vous plaît fournir une sélection des meilleures coupures:

·         Quantité de matériel distribué (affiches, autocollants, kits dentaires, bracelets, etc.):

·         Photos/Vidéos :

​ 

Si vous avez des questions s'il vous plaît n'hésitez pas à nous contacter, nous sommes là pour vous aider! Profitez bien de la Journée mondiale de la santé buccodentaire !

L'équipe de la WOHD.